Salon BPM 2006 – quelques impressions

28 septembre 2006

dans BPM

Comme je vous le disais dans une note précédente, je suis donc allé faire un petit tour hier au Salon BPM Solutions qui se tenait au CNIT, à la Défense.

J’en tire les quelques observations suivantes :

Tout d’abord, première remarque en ce qui concerne les exposants. Pas de surprise, les acteurs majeurs du secteur étaient là – Tibco, IBM, FileNet, Global360, BEA, accompagnés de quelques sociétés plus modestes dans la BPMsphère comme K2.Net, Ennov ou encore W4. Du côté de la modélisation des processus, le principal acteur du secteur, Mega, occupait bien évidemment une place de choix.

Deuxième remarque, il y a une évidente segmentation entre outils (et éditeurs) BPM et outils de modélisation. L’intégration sous l’appellation BPM des différents outils Workflow, BAM, Monitoring, Optimisation, Simulation est claire. La modélisation des processus reste (encore) un secteur à part et les offres diffèrent sur ce point. Ceci dit, je ne serais pas surpris de voir une consolidation se produire dans les prochains mois et un spécialiste de la modélisation rejoindre les rangs d’un poids lourd du BPM. L’avenir nous le dira.

Sur le plan technologique, la montée en puissance des architectures SOA dans les projets « Gestion de processus » est évidente. BPM et SOA sont bien complémentaires et présentés comme tel par tous les exposants concernés. A noter tout de même le besoin d’éclaircissement à ce sujet, et l’on voit les éditeurs faire des efforts manifestes pour banaliser ces deux technologies et tenter d’en exposer l’intérêt simplement. C’est louable et ça fonctionne plutôt pas mal. Si je devais faire une synthèse brêve de ce que j’ai aperçu, cela donnerait quelque chose comme :

« L’architecture SOA se positionne au niveau de l’infrastructure pour délivrer des services métiers réutilisables accomplissant des fonctions précises. Le BPM se positionne au niveau de l’exécution des processus métiers en utilisant les composants fournis par SOA. Il les orchestre. »

Je n’ai malheureusement pas pu assister à la présentation des études de cas et ne pourrai donc vous commenter tout ça. Je terminerai quand même en disant que le peu de visiteurs que j’ai aperçus lors de mon passage me laisse pensif. Quelle est la cible visée par ce type de salon ? Les gens du métier ne se sentent pas concernés par le BPM, les gens de l’IT à priori non plus. Reste les gens de l’Organisation, ce qui est déjà pas mal mais est-ce suffisant pour faire d’un tel évènement un moment majeur ? A voir lors d’une prochaine édition …

Lire la suite :

Les commentaires sont fermés sur cette entrée.

Article précédent :

Article suivant :