Comment utiliser Twitter pour développer une stratégie marketing ?

19 février 2010

dans Medias Sociaux

Comment utiliser Twitter pour développer sa stratégie marketing

Illustration (C) Icones.pro http://icones.pro

Twitter peut être un formidable outil pour le marketing viral et la promotion de vos produits et services. Pour autant, méconnaître certaines règles d’usage (lire « communément admises ») peut mener à l’échec. Pour utiliser le service de micro-blogging depuis près de 2 ans, j’ai acquis quelques réflexes que je partage avec vous ci-dessous. N’hésitez pas à compléter avec votre propre expérience, je n’ai pas d’autre prétention que de donner ma propre vision du service.

1. Développer son réseau de followers

Twitter voit son nombre d’utilisateurs augmenter de façon exponentielle tous les jours. Rien de plus simple donc que de faire croître le nombre de vos followers, et pour cela la règle est simple : il vous faut vous aussi suivre les autres. Si vous ne suivez personne, personne ne vous suivra. Il vous faut donc identifier les comptes intéressants, les hashtags qui parlent des domaines proches du vôtre, vos concurrents, les analystes, les journalistes, les medias, etc. Avec le temps vous apprendrez à reconnaître aisément quels sont les comptes pertinents (ceux qui suivent les règles énoncées ici en fait !!) et quels sont ceux à éviter.

2. Connaître ses followers

Avoir un grand nombre de followers c’est bien, savoir de qui il s’agit c’est mieux. Je ne prétends pas connaître chacun de mes followers mais j’ai une idée assez précise, au global, de qui me suit dans quel secteur. S’adresser à la bonne audience, c’est vrai aussi pour Twitter. Vous pouvez dépenser une énergie folle à twitter toute la journée, si vos messages ne touchent pas les bonnes personnes, ils ne serviront à rien.

Pour cadrer votre audience, vous pouvez utiliser nombre de services dédiés comme WeFollow, Exectweets, Twibes ou ComTweets. Ces services spécialisés vous permettront d’identifier assez précisément les secteurs et individus que vous souhaitez adresser et de passer les bons messages aux bonnes personnes.

3. Créer des conversations

Twitter ne sert pas qu’à poster des messages à sens unique. Twitter sert aussi à créer des conversations, c’est un des points forts du service qui permet de rapprocher les gens, de réduire les distances, de personnaliser les échanges. N’hésitez donc pas à engager des conversations, à poser des questions, à répondre à des questions, à des sondages, à soumettre des idées, vous enrichirez vos échanges et rendrez l’ensemble bien plus attirant pour les autres. Je ne connais rien de pire que ces comptes Twitter auto-alimentés pour lesquels on sent bien qu’il n’y a pas de volonté d’échanger. Je les supprime très vite de ma liste généralement.

4. Apporter de la valeur

Twitter ce n’est pas uniquement renvoyer sur votre compte ce que l’on peut (déjà) trouver sur votre site. Profitez de ce canal d’échange avec vos followers pour passer des informations différentes, moins officielles, plus personnelles. Vous avez envie d’en savoir plus sur les gens que vous suivez ? Faites de même avec eux et offrez-leur un peu de votre quotidien, il y a suffisamment de sites institutionnels pour adopter un ton différent sur Twitter et rendre cette activité somme toute chronophage attirante.

5. Twitter en tant qu’individu, pas en tant que marque

Twitter sert à créer des échanges, des conversations, et une conversation se tient généralement entre deux individus. Présentez-vous en tant que « Responsable de … » ou « En charge de … » ou « Participant à … » et définissez vos propres règles de communication : donnez-vous des limites de confidentialité à ne pas dépasser, dites-le et ainsi chacun pourra savoir à quoi s’en tenir et vous saura gré de votre engagement personnel et non « institutionnel ». De même si vous représentez une marque et utilisez les services d’une agence de presse ou de relations publiques pour gérer votre compte Twitter, dites-le. Rien de plus désagréable en effet que de penser s’adresser à un collaborateur de la marque alors qu’il ne s’agit que d’un stagiaire d’une agence de presse qui ne peut répondre en direct aux questions. Ceci dit je ne recommande pas cette approche, vous ne sous-traitez pas vos échanges en public ? Pourquoi le faire sur Twitter ? Si c’est un manque de ressources, engagez vos collaborateurs à twitter au nom de l’entreprise, donnez-leur des règles de bonne conduite et laissez-les s’exprimer (d’ailleurs c’est ce que je fais assez souvent en ce qui me concerne).

6. Intégrer Twitter et votre site (mais pas trop)

Intégrer Twitter et son site c’est donner la possibilité aux visiteurs de vous trouver facilement sur Twitter (les boutons ‘Twitter ne manquent pas) et c’est aussi leur donner la possibilité de trouver votre site depuis votre compte Twitter. Adoptez pour cela le principe de la landing page qui sera une page d’accueil pour vos followers sur votre site web (la mienne est ici) et indiquez cette adresse dans votre compte Twitter, c’est le lien que verront vos followers.

Si vous publiez un blog, il est très simple de créer un tweet automatiquement chaque fois que vous postez une note (sous WordPress, le plugin Twitter Tools est idéal). Cela vous évite de devoir twitter manuellement, pour autant n’abusez pas des publications automatiques via les fils RSS, rien de plus désagréable en effet que de voir certains comptes alimentés uniquement par des flux RSS, sans aucune interaction.

Ajouter un widget Twitter sur votre page d’accueil permettra de rendre cette dernière plus dynamique si vous ne publiez pas trop fréquemment sur votre site ou blog. Les visiteurs réguliers verront du mouvement et auront envie de vous rendre visite sur Twitter, un bon moyen d’attirer des nouveaux followers. Pensez quand même à poster du contenu, Twitter ne remplaçant pas un site ou un blog institutionnel.

7. Suivre ce qui se dit

Communiquer sur son activité est une bonne chose, savoir ce qui se dit sur cette même activité en est une autre. Twitter vous permet de suivre en continu tout ce qui se dit sur votre entreprise, vos services, vos partenaires, profitez-en pour faire cette veille et détecter le plus rapidement possible toute communication néfaste à vos activités. Twitter est de plus en plus utilisé par ses membres pour exprimer des avis en temps réel sur une marque ou un produit. Savoir capter ces messages et y répondre peut vous permettre de désamorcer des débats potentiellement houleux et de montrer que vous êtes attaché à vos valeurs. Si vous intervenez sur un thème précis lors d’une conférence, d’un séminaire, si vous tenez une conférence de presse, utilisez en public ou en privé Twitterfall qui vous permettra de voir les réactions de vos auditeurs et followers en direct absolu. Là-aussi mieux vaut réagir immédiatement et argumenter que laisser se répandre une information erronée ou mal interprétée.

Mais encore …

Twitter évolue en permanence, les services proposés font de même, je vous engage donc à mettre en place une stratégie de communication sur ce réseau et à en mesurer les effets. Si vous respectez les quelques conseils ci-dessus, vous ne devriez pas le regretter. L’analyse des statistiques de consultation de ce blog, par exemple, montre que Twitter est la 5ème source de traffic sur les quelques 110 recensées dans ma console analytique, sympa non ?

D’autres idées à partager, d’autres conseils ? Je suis preneur alors ne vous privez pas !

Lire la suite :

  • Article trés intéressant. Je recherché des informations afin de me lancer dans twitter pour mon business et votre article m’a beaucoup aidé : conseils simples et judicieux, même si j’ai encore un peu de mal avec le potentiel de en terme de trafic de ce réseau.

    Merci il reste plus qu’à appliquer.

  • Merci pour ce billet qui montre encore une fois la particularité des réseaux sociaux par rapport aux outils de communication traditionnel tels qu’un site web.

    Twitter, comme les autres réseaux sociaux, nécessite une participation continue assurée grâce à une stratégie clairement définie et un plan d’action soigneusement mise en œuvre. L’implication directe du personnel de l’entreprise est inévitable comme vous le recommandez.

    La sous traitance des échanges sur Twitter ou autre réseau social, va à l’encontre de la nature du web participatif qui dispense les participants des compétences techniques. En plus, une sous traitance des échanges entre l’entreprise et les personnes issus de son environnement nuirai à la réactivité et à l’établissement des relations directes et durables.

    L’article suivant confirme l’indispensable ligne de conduite pour développer une stratégie marketing sur les réseaux sociaux : http://www.axiz.fr/articles/comment-utiliser-les-reseaux-sociaux.pdf

    Cordialement

  • Merci de cet article.
    En lisant beaucoup de notes a/s de Twitter, je me demandais si cette plateforme n’était qu’un outil (elle l’est assurément) ou si le microblogging pouvait représenter une « évolution » à défaut d’une révolution dans le marketing.
    l’IT met à disposition des moyens toujours plus étonnants, plus facile, plus « dans l’air du temps » dont nous pensons qu’ils préfigurent parfois les outils, les moyens de demain.
    Twitter n’échappe pas à cette règle et il semble au vu de nombre de tweets faisant la promotion des marques, des produits et de services que cette plateforme soit (au moins dans le monde anglo-saxon et pur le moment) l’espace où il faut communiquer.
    Le marketing, c’est d’abord une connaissance de son/ses marchés et une capacité à valoriser, au-delà des slogans, les atouts et la différence de sa proposition de valeur (USP).
    Je pense que Twitter peut être un outil utile au service d’une stratégie e-marketing qui ne peut se résumer à l’utilisation de l’email ou de pages FaceBook.
    Claude

  • Je suis tout à fait d’accord avec les éléments qui sont soulevés dans cet article. Définitivement, les gens doivent être conscient de l’impact de ce réseau. Il faut donc savoir gérer son compte et ne pas en abuser pour constamment promouvoir…ou encore publier des commentaire superflus. Merci.

Article précédent :

Article suivant :