Choisir une plateforme pour un blog professionnel

15 novembre 2008

dans Blogs

Choisir une plateforme pour un blog professionnel

Dans la série des notes qui s’intéressent aux outils de publication de contenus, voici cette semaine un article sur le choix d’une plateforme pour lancer votre propre blog professionnel. La question du choix m’a été posée récemment et je profite de cette demande pour vous faire partager ma vision que vous pourrez compléter bien évidemment.

Blog professionnel ?

« Professionnel » car l’idée ici est bien d’ouvrir un blog traitant de sujets professionnels, qui ont trait à skyrockvotre métier, votre domaine de prédilection, et non pas un espace personnel comme on en trouve quelques millions sur le Web. Ceux-ci s’adressent pour la plupart à un public soit très jeune, soit très peu au fait de la technologie Internet et qui ne souhaite pas s’investir outre mesure dans la création de toutes pièces d’un blog personnalisé et disons un minimum … sérieux. Laissons donc de côté les plateformes de blog gratuites telles que Skyblog, Canalblog et autres fournisseurs. Ces outils sont très simples d’emploi mais ne permettent pas ou si peu de personnalisation qui reste un prérequis lorsqu’il s’agit de publier dans le contexte professionnel décrit ici. L’audience n’est pas la bonne, les fonctionnalités peu adaptées et les présentations graphiques généralement très peu contenues (je le suis un peu trop pour ce qui est du graphisme de mes sites mais un peu de sobriété ne fait pas de mal en ce bas monde dans le cas présent :)).

Plateformes propres à un domaine spécialisé

Il s’agit là de plateformes spécialisées dans un secteur d’activité particulier : informatique, journalisme, sport, etc. Ces plateformes vous proposent d’héberger votre blog comme d’autres traitant de près ou de loin du même sujet. Si vous êtes expert IT et prêt à écrire sur la dernière technologie à la mode, ce peut être une bonne solution que d’utiliser les services d’IT Toolbox par exemple pour avoir rapidement une bonne visibilité auprès de professionnels de votre secteur.

ittoolbox

Les outils proposés sont généralement d’un assez bon niveau en terme de stabilité par contre certains ont une richesse fonctionnelle assez réduite et ne permettent par exemple pas de personnalisation de la présentation (il faut rester dans l’esprit de la charte graphique du site « père »), peu d’échanges avec le monde extérieur (fil RSS, widgets, plugins), pas d’ajout d’images ou d’animations dans vos posts. Le choix est donc à faire en toute connaissance de cause et uniquement si vous ne souhaitez absolument pas vous investir dans la technologie de personnalisation des blogs. Attention quand même à vous assurer de garder la main sur le contenu, ou tout au moins à disposer d’un outil d’export de vos articles s’il vous prend l’envie de changer de prestataire. Il serait dommage de ne pas pouvoir récupérer le contenu de vos articles pour le poster ailleurs le cas échéant.

Plateformes indépendantes

Les plateformes indépendantes sont celles qui vous proposent de créer et de gérer votre blog sans être nécessairement positionnées sur un secteur particulier. On y trouve des blogs sur tous types de sujets, libre à vous de concevoir le vôtre à votre guise.

blogger

Parmi les offres gratuites et simples, présentant un intérêt supérieur dans le cadre qui nous intéresse,  je retiendrai l’offre de Google – Blogger – et celle de WordPress.com. Il y en a d’autres mais ces deux là sont stabilisées, fiables et permettent la personnalisation à minima (voire plus) que l’on est en droit d’attendre dans un tel contexte.

Blogger est donc motorisé par Google, accessible simplement depuis votre compte Google, et vous permet de définir un ensemble de paramètres assez complet pour personnaliser votre blog. Notons au passage une fonctionnalité peu courante encore et qui vous permet de blogger par mail (« mail2blog » ou « blog by mail »). Pour l’avoir testé en détail, ça fonctionne plutôt bien, les caractères wordpressaccentués français sont désormais gérés contrairement aux tous débuts, et Blogger propose des thèmes graphiques (« templates ») de bonne facture pour un blog dont le contenu est plus important que la présentation (je ne ferais pas nécessairement ce choix là pour un blog d’artiste mais là n’est pas le sujet de cette note).

La plateforme Blogger a également l’avantage d’être bien indexée dans les différents moteurs et dans … Google en particulier, on s’en doute un peu ceci dit. Seul reproche, la quasi-impossibilité d’étendre les fonctionnalités du blog par l’ajout de modules complémentaires (« plugins »), et donc une intégration spécifique nécessaire avec d’autres outils et services en ligne si vous souhaitez enrichir les fonctionnalités de votre blog. Pas nécessairement simple à gérer mais cela reste possible avec un minimum de patience et une bonne connaissance du couple CSS/HTML au minimum.

Avec WordPress.com on entre dans le sacro-saint domaine de WordPress, un des moteurs de blog Open Source le plus utilisé sur la planète et à mes yeux le mieux fourni à ce jour pour donner à son blog l’apparence et les fonctionnalités souhaitées sans ne jamais rencontrer de limites (ou presque). De plus la communauté WordPress est très active et ce moteur se voit régulièrement mis à jour, ce qui ne gâche rien en terme de stabilité et de sécurité. Worpdress.com qui gère la communauté WordPress propose donc une version hébergée de son moteur, version qui reprend peu ou prou les fonctionnalités de la version téléchargeable, avec les quelques limitations propres à une plateforme mutualisée. Dans le détail, WordPress.com s’appuie sur la version MU de WordPress (pour « Multiple Users ») qui est très proche du moteur WordPress lui-même.

WordPress.com propose tout comme Blogger bon nombre de modèles de présentations, une personnalisation simple là-aussi, par contre cette plateforme propose un ensemble de modules complémentaires qui en fait un outil plus intéressant que Blogger à mes yeux. Autre disposition propre à WordPress.com, la possibilité de disposer d’options complémentaires (templates, plugins) pour un tarif très raisonnable.

Les blogs offerts par ces plateformes n’entrant pas dans une catégorie prédéfinie comme les plateformes décrites précédemment, la visibilité de votre blog risque d’être moindre dans les débuts, il ne tient qu’à vous ensuite de travailler votre référencement pour attirer les visiteurs.

Ces deux plateformes Blogger et WordPress.com proposent de façon native un fil RSS qui vous permettra de récupérer le contenu de vos articles le cas échéant s’il vous prend l’envie de migrer vers un autre système (ce n’est pas nécessairement le cas avec les plateformes sectorielles). Tout ne sera peut-être pas exporté (images ? vidéos ?) mais cela se passe généralement mieux que dans le cas des plateformes décrites précédemment.

Le fin du fin : le blog dédié

Si vous êtes prêt à investir un peu de temps dans l’apprentissage d’un serveur web, si vous pensez pouvoir maîtriser Php, MySQL, HTML/CSS et un minimum de javascript alors la solution ultime reste la mise en oeuvre de votre propre serveur hébergeant votre blog et qui sera « motorisé » par un des moteurs de blogs disponibles sous licence Open Source. Le choix est vaste même si je suis personnellement partisan de Wordress qui reste à mes yeux le leader actuel sur le marché, mais les Dotclear, b2evolution et autres MovableType sont tout à fait respectables eux-aussi.

wordpress_org

Nul besoin quand même de vous mettre en quète d’une offre serveur dédié, je vous conseille de souscrire un hébergement mutualisé (à peine quelques dizaines d’euros maximum à l’année avec un nom de domaine et des services additionnels chez OVH par exemple) qui vous offrira toute l’infrastructure nécessaire (et suffisante) pour installer et gérer votre blog. Les sauvegardes seront la plupart du temps assurées par l’hébergeur (à la base de données prêt mais des plugins existent pour automatiser cela sous WordPress) et vous n’aurez nullement besoin de maîtriser l’administration système Unix pour vous en sortir. Pour en être passé par là, quelques heures suffisent pour appréhender l’ensemble, installer son blog et commencer à poster vos premières notes. Autre avantage, vous pourrez associer votre propre nom de domaine à votre blog, ce qui toujours intéressant dans un cadre professionnel pour mettre en avant votre marque, votre savoir-faire ou votre personne (c’est possible aussi avec les solutions décrites précédemment mais parfois moins aisément).

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, l’offre en la matière est vaste, les solutions nombreuses et il en existe bien d’autres que je n’ai pas cité ici et qui méritent d’être étudiées. Si toutefois vous ne souhaitez pas chercher plus loin et vous investir dans la technique outre mesure, je vous encourage à utiliser une des plateformes Blogger ou WordPress.com. Si vous êtes attiré par un minimum de technique et que l’envie est là de comprendre les entrailles de la bête, alors faites le choix d’un hébergement mutualisé et installez un moteur connu, je préconise WordPress pour l’étendue de ses possibilités et la richesse de son éco-système.

J’ai conscience de ne pas avoir couvert l’intégralité du sujet mais je vous engage à venir compléter cet article en le commentant, n’hésitez pas, vos remarques et expériences personnelles seront appréciées 😉

Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture de Blog professionnel : Un outil d’échange et de communication ou encore de Blogs pour les pros.

Lire la suite :

  • WordPress c’est une vraie plate-forme, complète et très pratique. Sinon, que pensez-vous de b2evolution, vos impressions ?

  • merci pour les détails, je ne connaissais pas b2evolution… je m’en vais donc le tester au plus vite !

  • Merci, c’est sympa. Je cherche à compléter cet article par d’autres ayant trait à la mise en ligne d’un blog professionnel, j’ai quelques draft sous le coude, sujet à suivre donc 🙂

  • Webmaster d’un site professionnel contenant justement un blog, je me permettrai à l’avenir de faire un lien vers votre article sur les plateformes de blogs extrêmement bien fait et surtout complet.. ce qui est rare pour ce type de sujet 🙂

  • Eric

    Bonjour !

    Connaissez-vous cette plate-forme : http://www.blog-professionnel.com ? cela semble intéressant et pas excessif niveau prix !

    Eric

  • WordPress propose en effet le recueil de données statistiques, de façon intégrée via un module additionnel disponible sur le site des plugins WordPress et/ou grâce à l’insertion de code Goggle Analytics.

    Pour trouver un module complémentaire, il faut jeter un oeil du côté du site WordPress : Liste des plugins de stats pour WordPress. WordPress.com, en mode hébergé, propose aussi une telle fonctionnalité.

  • Marie-Cécile

    Bonjour,

    J’ai lu avec attention votre billet sur les blogs. Je m’interrogeais sur les possibilités d’évaluation de la fréquentation, des articles lus, du nombre de commentaires postés…. Est-ce que worlexpress propose ce type d’outillage statistique ? Je suis allée sur le site et n’ai rien vu de tel.
    Peut-on inscruster le module google analytic ?

    Bien à vous.
    Marie-Cécile MILLET

  • Emeric Nectoux

    Merci pour ton article, il répond parfaitement à mes interrogations actuelles. J’étais moi-même parti sur IT Toolbox, intéressé par son audience, mais j’ai vite vu les limites de ce moteur (images, rss…).

    Après la lecture de ton article, c’est décidé, je pars sur worldpress sans hésiter! Bien qu’intéressé par les entrailles de la bête, je n’ai actuellement pas le temps de me plonger dedans, ce qui ne veut pas dire que ça n’arrivera pas un jour… (je ne dit pas: « fontaine je ne boirai pas de ton eau »)

    Merci encore, à très bientôt!
    Emeric

Article précédent :

Article suivant :