Découvrir la valeur du BPM orienté Contenu pour mettre en oeuvre l’innovation – 2

10 juin 2009

dans BPM

Découvrir la valeur du BPM orienté Contenu pour mettre en oeuvre l’innovation

Voici donc la deuxième note de la série inaugurée récemment sur le thème “Découvrir la valeur du BPM orienté Contenu pour mettre en oeuvre l’innovation” (la première note présentait les résultats de la CEO Study d’IBM).

Cette deuxième note traite de la modélisation des processus et de leur conception (design). L’idée est de voir comment  modéliser “rapidement” ses processus, à l’aide d’outils simples d’emploi, et comment les valider tout aussi rapidement dans votre moteur de workflow.

La modélisation des processus est un sujet à part entière en matière de conception workflow, même si la plupart des éditeurs d’outils BPM fournissent aujourd’hui un outil de modélisation, ou plutôt de conception graphique des processus. Des éditeurs spécialisés existent (par ex. Mega). Pour autant il est possible de “modéliser” ses processus avec des outils plus courants, le plus courant d’entre eux étant MS Visio. Si le moteur de workflow que vous avez choisi supporte l’import ou la synchronisation avec MS Visio, alors vous avez toute liberté d’utiliser les facilités graphiques de Visio pour modéliser vos processus, puis vous les transférez dans le moteur BPM, ce qui vous évite d’utiliser les outils natifs qui peuvent s’avérer parfois plus techniques. Les analystes métiers apprécieront.

image

Voici un exemple de processus modélisé dans MS Visio et que vous retrouvez dans le Designer workflow ci-dessous (le moteur illustré ici est celui d’IBM FileNet) :

image

C’est un sujet important que celui de la modélisation des processus car à ce stade, vous élaborez ‘le’ processus qui servira à piloter l’activité identifiée et il est donc crucial d’offrir aux analystes concernés un outil qu’ils puissent appréhender facilement, avec lequel ils peuvent échanger aisément au sein d’un groupe de travail, et qui s’intègre avec le moteur d’exécution tout aussi facilement. C’est d’autant plus important que la modélisation n’est que la première étape de la phase de conception et qu’il est probable que vous aurez à faire de nombreux allers-retours entre modélisation et mise en production. la souplesse de l’outil sera donc un plus appréciable.

D’autres outils dédiés à la modélisation existent, l’idée n’est pas ici d’en faire une liste exhaustive mais vous pouvez vous référer à cette précédente note sur Bizagi, celle-ci sur l’utilisation d’Excel ou la synthèse de Sandy sur les tendances en la matière (date un peu par contre).

La prochaine note s’intéressera aux fonctionnalités de simulation des processus modélisés. A suivre …

Lire la suite :

Les commentaires sont fermés sur cette entrée.

Article précédent :

Article suivant :