IBM achète Lombardi et étend son leadership en matière de BPM

16 décembre 2009

dans BPM

lombardi

IBM vient d’annoncer aujourd’hui le rachat de Lombardi, l’éditeur de la suite BPM dont une des particularités est d’être très orientée utilisateurs et d’offrir nombre de fonctionnalités de modélisation de process à la portée des utilisateurs métiers.

Il est encore un peu tôt pour en savoir plus sur cette acquisition, sur le positionnement qui sera fait de l’offre Lombardi au sein de l’offre BPM déjà bien étoffée chez IBM (Websphere, FileNet).

Néanmoins, parmi les premiers ressentis du marché, et chez les analystes en particulier, on peut relever les points suivants :

  • « Lombardi est bien implanté sur le marché », vision très nord-américaine car Lombardi n’est pas si présent sur le marché européen, et français en particulier. L’offre est intéressante en matière de fonctionnalités et d’approche, un peu comme celles d’Appian ou de Pegasystems, mais peut-être un peu meilleure quand même.
  • Lombardi est une société qui se porte bien, aucun signe constaté avant-coureur de mauvaise santé financière. Ceci est en droite ligne avec le principe des acquisitions IBM, l’idée n’est pas de racheter des sociétés en difficulté pour « faire une bonne affaire » mais plutôt d’étoffer un portefeuille logiciel de façon cohérente.
  • Oui, IBM a déjà une belle offre en matière de BPM, qu’il s’agisse de la gamme Websphere ou de la gamme ECM avec FileNet BPM. On peut considérer cette nouvelle acquisition comme la confirmation du positionnement fort d’IBM sur le marché du BPM afin de pouvoir proposer un portefeuille complet d’outils aptes à répondre à toutes les attentes. De plus la capacité d’aller vers les offres Saas est un des atouts et correspond à une évolution logique du marché pour les mois à venir.
  • Il va falloir trouver le bon positionnement pour les différentes offres BPM chez IBM mais pour le vivre de l’intérieur, je ne suis pas du tout inquiet. L’intégration de la suite FileNet BPM avec les outils Websphere est réalisée, les deux moteurs, complémentaires, se parlent nativement et bon nombre d’outils sont communs (Modeler, BAM). FileNet BPM propose des fonctionnalités  en matière de routage documentaire et d’activation des contenus que l’on ne traite pas de la même façon avec Websphere, le positionnement est clair. Pour ce qui est de Lombardi, qui manifestement devrait intégrer le brand Websphere, on peut s’attendre là-aussi à ce qu’IBM joue la carte de la complémentarité pour venir enrichir Websphere de toutes les fonctionnalités ‘User centric’ de Lombardi sans pour autant venir perturber l’écosystème Filenet qui a un positionnement différent au sein du brand IM (Information Management).

Dans l’état actuel des choses, il est urgent d’attendre pour voir comment l’ensemble de ces offres sera intégré, mais force est de constater qu’IBM marque un point sur la concurrence aujourd’hui en disposant désormais d’un portefeuille de solutions BPM parmi les plus étendus du marché.

Site de Lombardi : http://www.lombardisoftware.fr

Annonce officielle IBM : IBM plans to acquire Lombardi

Lire la suite :

  • Bonsoir,

    Il s’agit d’un très bon achat de la part d’IBM. La suite Lombardi est une des plus évoluées dans le marché du Business Process Management.

    Cela confirme également les prévisions des analystes, comme Gartner, sur la concentration des éditeurs propriétaires dans ce marché.

    D’un autre coté, le marché à aujourd’hui besoin (plus que jamais) d’alternatives open source aux solutions BPM des acteurs traditionels (IBM, Oracle…) donc cette annonce est également une très bonne nouvelle pour les éditeurs open source qui visent à démocratiser le marché du BPM dans tous types d’entreprises.

    Cdt,
    Miguel Valdes Faura
    PDG de BonitaSoft

Article précédent :

Article suivant :